Voici maintenant quelques semaines que je n’ai pas écrit ici.
Mon cerveau n’a pourtant fait que turbiner : turbiner comme une vis sans fin.

avenir professionnel

Pourquoi ? Pour mon avenir professionnel !

Je me suis beaucoup tracassée pour mon avenir professionnel. C’est très perturbant d’avoir tout mis en œuvre dans son parcours professionnel pour en arriver à un point de « je ne sais plus ce que je vais/veux faire ».

Mon expérience chez SOS médecins en tant que standardiste a été une déception étant donné que j’aimais mon travail et qu’ils n’ont pas donné suite à mon contrat (raison de la non poursuite de mon contrat=> aucune raison objective de ne pas me garder, trop d’empathie dans ma personnalité mais aucun problème avec la patientèle, juste peur que je ne sache pas gérer mon stress pour dispatcher les visites aux médecins sur le terrain, trop envie de bien faire, d’être trop perfectionniste… blablabla…).

Mon « trop d’empathie » m’a encore plus donné envie de revenir à l’essentiel.

Suite à mes lectures au sujet du Jeu de peindre, j’étais poursuivie par une forte envie de le proposer dans les collectivités pour faire profiter du bien-être qu’il procure.

Mais suite aux nombreux d’échanges avec d’autres praticiennes, je suis arrivée à la conclusion qu’il serait sans doute difficile de bénéficier de tous les bienfaits du la peinture libre tel que l’avait imaginé monsieur Stern sans avoir de lieu adéquate.

L’idée des couleurs pour exprimer ses sentiments ne m’a pourtant pas quitté.

A force de discussion avec un couple d’ami, j’ai compris que c’était à moi de faire un melting-pot de mes découvertes. C’est en repensant aux pratiques qui m’avait fait du bien quand j’étais malade que j’ai pensé que le Yoga du rire.

Le grand point commun entre le Yoga du rire et le Jeu de peindre c’est : LE MIEUX-ETRE.

Je sais d’ailleurs pourquoi ce dessin de Virginie de Voilà ton mouton m’a tant plus.
Le côté enfantin correspond tout à fait au Yoga du rire qui permet entre autre de retrouver l’enfant qui est en chacun de nous et les couleurs pour celles que j’aimerai associé afin de faire des séances qui me ressemblent.

Cha'gribouille: couleur yoga du rire

 

C’est pourquoi j’ai cheminé…

Je me suis inscrite à une formation d’animateur en Yoga du rire ainsi qu’à celle de professeur dans le but de pouvoir apporter du positif et du mieux-être aux autres.
Je n’oublie pas pour autant l’idée d’y associer les couleurs. Je vais d’ailleurs peaufiner cette idée dans les mois à venir.

yoga du rire

L’argent étant le nerf de la guerre j’ai décidé de passer ces deux mois à venir chez DEVE fleurs à Lamorlaye (60 Oise). Et oui, fleuriste était mon premier métier. J’ai la chance d’avoir rencontré des gens très humains. Je me sens très bien avec eux…
Et le must c’est que je me suis faite une nouvelle copine : ma collègue est extra=> sympa, rigolote, intéressante et courageuse !! BREF ! je ne regrette pas.
Je travaille le weekend mais pas le lundi et le mercredi, c’est physique MAIS j’adore ce que je fais et puis cette vie à 100 à l’heure en décalage avec mon entourage n’est que provisoire.
Et surtout quoi qu’il arrive, je serai en mesure de payer ma formation à la sueur de mon front !

De plus, disponible cet été pour me former et m’occuper de mes petits, je suis plus sereine car je me suis débarrassée de cette incertitude sur le plan professionnel (même s’il va falloir trouver un mi-temps car ma petite famille a besoin de cette sécurité financière).

Conclusion de cet épisode de réflexion

Sans nouvelle et j’en suis navrée,à l’aube de mes 30 ans, je vais désormais me relancer doucement mais sûrement sur le chemin de entrepreneuriat. Ma nouvelle activité sera celle du « Yoga du rire » associée à l’usage des couleurs comme moyen d’expression libre.

Proposer mes services à différents publics à commencer par un club local classique de Yoga du rire pour apporter du mieux-être est mon nouvel objectif professionnel.

L’avenir signifie maintenant envie, peur, bonheur, appréhension… mais: J’ai tellement envie d’apporter du bonheur autour de moi ! Et vous ?

La suite dans le prochain épisode…